Conseil Municipal de la commune de Noirmoutier en l'île

2 juin 2014 - ALTERNANCE NOIRMOUTIER

Question Orale de Jean-Michel LAURENCE - N° 3/2014

Plaque souvenir des prisonniers communards de 1871 incarcérés au château de Noirmoutier.

Cet événement révolutionnaire triste et sanglant, du printemps 1871, s'est déroulé à Paris. Il fit plus de 10 000 tués, 30 000 fusillés et environ 36 000 milles prisonniers dont deux à trois cents furent détenus au château de Noirmoutier.

Cet épisode est l'ébauche historique de l'Etat d'aujourd'hui. C'est un fait marquant de notre pays, la France.

Plusieurs associations dont je ne partage pas toutes les idées, ont souhaité apposer une plaque souvenir au château de Noirmoutier en l'île. Vous les avez reçues et le 23 décembre dernier vous leurs écriviez ; « je sollicite l'avis des élus municipaux ainsi que celui de l'association des amis de Noirmoutier ». Or le 9 mai 2014 revirement vous écrivez ; « la municipalité ne souhaite pas s'engager dans ce projet ».

Je vous demande donc d'indiquer au Conseil Municipal comment la Municipalité dont le Conseil ici présent ce soir a seul le pouvoir de décider, a pris position, selon quelle délibération, selon quelles motivations. Le bureau municipal cité dans votre lettre du 9 mai est un organe politique qui n'a aucune existence légale, n'est pas même cité dans le code général des collectivités locales. Ce bureau ne sert qu'à vous. Le Conseil Municipal comme ce soir est le seul décideur que vous le vouliez ou non.. C'est la démocratie issue, entre autres, de la Commune de Paris de 1871. Vous ne souhaiteriez pas rappeler à la conscience populaire, désormais unie et apaisée une page d'histoire nationale et locale. Pourquoi ? Des Noirmoutrins, ainsi que nombreux citoyens et républicains du continent, parfaitement informés sur cette question par l journal "Ouest France", s'interrogent et veulent comprendre.

Jean-Michel Laurence

Question Orale de Catherine BERTHET - N° 4/2014

Préserver les paysages de la commune de Noirmoutier en l'île

Un champ d'éolienne est prévue à l'horizon 2023 être implanté au large de Noirmoutier en l'île par un consortium mené par GDF SUEZ . Cette technologie nouvelle demeure tributaire de nombreux facteurs notamment financiers et économiques mondiaux qui permettent de penser que rien n'est encore fait. Nos voisins européens importent du charbon, comme jamais auparavant ; nos centrales nucléaires sont loin d'être fermées seule FESSENHEIM le sera au 31 décembre 2016.

La France produit de l'électricité à un coût des plus faibles de tous les pays d'Europe, avec cependant une atteinte au paysage par poteaux, pylônes et fils électriques aériens comme nulle part ailleurs.

Regardons l'entrée de l'herbaudière avec la rue du port et la rue de Mourain, regardons plusieurs axes de voiries de la commune, les poteaux y fleurissent d'année en année et les engagements de votre prédécesseur Maurice Chardonneau qui avait stoppé de manière drastique toute implantation nouvelle de poteaux sur l'espace public sont oubliés.

Les noirmoutrins apprécieraient que vous demandiez à GDF Suez qui n'est pas un philanthrope, de compenser l'atteinte au milieu marin entre Yeu et Noirmoutier programmée pour 2023 par un enfouissement des lignes aériennes sur les espaces publics de la commune et ceci de manière préventive dès maintenant. Cette demande aurait un fort retentissement dans la commune, et permettrait des créations plus objectives d'emploi que ceux trop souvent promis par les industriels et plus rarement réalisés.