Approbation compte-rendu du 1er juillet 2014 :
Je me dois, hélas, d'intervenir pour apporter deux observations pour autant de rectifications.
Comme je l'ai maintes fois regretté la réalisation de ce compte-rendu semble pour vous , monsieur le maire, l'occasion de réécrire les débats en omettant volontairement des passages, en ajoutant des commentaires, à modifier des phrases .
Exemples :

1) page 3, à propos du budget supplémentaire où je faisais état des déclarations, au mot près, de vos adjoints sur le musée de la construction navale ? déclarations censurées par vous-même dans ce compte-rendu - vous avez enfin admis que ce projet de musée était finalement à l'abandon. Je demande à ce que mes propos sur ce sujet soient réintégrés dans leur totalité.
Pour info J'avais déclaré : "j'ai appris , le 5 juin, dans la bouche de vos adjoints que le projet contrairement à ce que vous aviez déclaré le 3 juin n'était "pas engagé ni en cours" mais que "ce projet était arrêté", "qu'il fallait mieux l'abandonner", qu'il allait coûté trop cher car extravagant" et que nous "allions perdre toutes nos subventions".

2) Page 4 : vous écrivez « monsieur le maire ne peut accepter les propos démagogiques et irresponsables prononcées par M. Laurence ». Je souhaite qu'il soit écrit : « monsieur le maire considère, sans en administrer la preuve, que les propos de M. Laurence sont démagogiques et irresponsables » ce qui correspondrait davantage à la réalité des débats.
Même chose page 17, à propos de vos indemnités où on peut lire « monsieur le maire constate une nouvelle fois les propos démagogiques de M. Laurence sur ce sujet ». Je propose comme rectification : M. le maire refusant de répondre sur les raisons de son augmentation d'indemnités considère que les propos de M. Laurence sont démagogiques » ce qui correspondrait, là encore, beaucoup plus à la réalité du débat et à notre désaccord sur ce sujet.

Point ne 2 : admission en non-valeur de créances non recouvrables

Cette question pose à mes yeux problème. Nous n'avons pas, en l'état, dans le dossier, les informations nous permettant de nous prononcer d'où mes questions :
nous avons des montants globaux sur chaque budget, mais quel est le nombre précis de chaque créances ? Y a t'il un ou plusieurs créanciers ? Quel est le travail précis qu'a réalisé le receveur municipal pour nous demander de déclarer ces créances irrécouvrables ? Comment pouvons nous sérieusement déclarer des créances irrécouvrables alors que nous n'avons pas le moindre élément, dans le dossier que vous nous présenter ,pour apprécier ne serait-ce que l'esquisse de la réalité d'une seule créance ? S'agit t'il de mauvais payeurs identifiés, de personnes dans le besoin ? Nous ne savons rien. D'ou mon interrogation.

Point ne 4 : Je tiens à dire que l'ouverture du cinéma à l'année est une très bonne chose et que je soutiens complètement cette participation financière.

Point 16 :
cette motion, de la façon, dont elle a été rédigée par vous-même monsieur le maire me pose là encore doublement problème.
Sur la forme tout d'abord : en fin de projet de délibération, on peut lire « en outre la commune de noirmoutier en l'ile estime que les attaques récurrentes de certains médias contre les collectivités sont très souvent superficielles et injustes ».
Je trouve cette considération sur les médias floue et pour le moins maladroite .
De quoi parlez vous exactement ?
Est-ce que vous parlez des informations qui sont relayées dans nos journaux locaux sur les dysfonctionnements réels de collectivités qui sont prètes, par exemple, à dépenser 120.000 euros pour une étude dépassant leurs compétences, c'est à dire sous couvert de mutualiser des services de créer une commune nouvelle alors même que les communes concernées par l'éventualité de disparaître n'ont pas esquisser le moindre débat communal sur le sujet ?
Parlez vous, monsieur le maire, des informations relayées par les médias sur les communes qui engloutissent pour rien des milliers d'euros en études de projets pour restaurer un musée qui au final va rester désespérement fermé ?
Sur ces exemples précis les médias font parfaitement leur travail d'information et je trouve que cette attaque non argumentée contre les médias est parfaitement déplacée dans cette motion.

Sur le fond, vous alertez les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l'Etat. Au delà de cette alerte qui me semble plus symbolique que réellement efficace, avez- vous planifier des actions précises pour , courageusement, donner du sens et de l'ampleur à votre combat contre cette baisse de dotations ? Si oui, lesquelles ?


Point 22 : je trouve que le pass-culture est une réussite et je vous en félicite. Il permet de proposer à des jeunes d'approcher la culture et ce ne peut être qu'une bonne chose. J'invite donc tous nos jeunes noirmoutrins à utiliser leur pass-culture au maximum.

Point 23.
ce point me pose, là encore, une double question de forme et de fond.
Sur la forme, comme vous le savez, l'attribution d'une indemnité de Conseil n'est prévue pour les trésoriers agents de l'Etat que dans des conditions très encadrées :
? prestation fournie en dehors de leurs fonctions, article 1,
? Ces travaux réalisés et effectués ne peuvent pas être faits par les propres agents de la commune, article 2.
? Il n'y a rien au dossier de notre conseil: ni l'accord du trésorier pour recevoir cette indemnité démarche pourtant explicitement prévue par l'arrêté référencé, ni la demande de la commune pour avoir un ou des conseils sur des sujets que l'on ignore. Avez-vous, monsieur le maire, demandé conseils financiers dans l'affaire des sorbets, pour la maison des affaires maritimes, la mutualisation comptable ou encore les études pour le projet avorté de musée de construction navale ?
? Nous n'avons pas ni même le début du commencement d'une étude réalisée par le trésorier de Noirmoutier permettant d'éclairer notre conseil sur un sujet de la commune.
Toujours sur la forme, l'arrêté date du 16 décembre 1983 et n'a jamais été modifié ne serait-ce que pour le traduire en euros. Je trouve enfin que sa légitimité (voire sa légalité) est nulle surtout dans le contexte économique actuel.
J'en arrive au fond : alors m^me que vous nous proposez au cours de ce même conseil une motion pour montrer du doigt le désengagement de l'Etat envers nos finances locales, vous nous proposez, sans aucun argumentaire précis de nous substituer à lui pour lui offrir 2.000 euros. Je vous propose donc mesdames et Messieurs les conseillers, un peu de courage en votant contre ce cadeau sans fondement ? du moins actuellement - tout en demandant dans le m^me temps l'expertise sur ce sujet du Contrôle général Économique et financier du ministère des finances (CGEFi) ou du cabinet de monsieur SAPIN ou de monsieur MACRON. Ainsi, pour une fois, nous privilègerions un acte précis « un votre contre » en lieu et place des belles motions totalement innefficaces. Je vous propose donc du concret : le courage de voter contre ce projet de délibération.

INFOS

Prochain Conseil Municipal

le 14 novembre 2017

19h00

 

Le Canard de l'Ile N°8

 

 

 

Retrouvez nous sur FaceBook

Page Alternance Noirmoutier

et...Partagez avec vos amis !!!

Liens Utiles

Commune de Noirmoutier

Communauté de communes

de L'ile de Noirmoutier

Conseil Général de Vendée

Région Pays de Loire

www.toplien.fr

france-politique.fr