Situation d'urgence : appel à tous les îliens !

 

Un fait important se trame en ce moment sur l'île dans l'opacité totale et sans l'aval des îliens.

Nous nous devons d'en informer notre population

Cela peut paraître compliqué mais ne l'est pas du tout. Et cela concerne grandement notre avenir.

L'histoire commence par un mystérieux courrier reçu en juillet dernier par le président de la communauté de communes et émanant du préfet de Vendée: ce dernier l'informe de la nécessité de mettre en conformité le statuts et les compétences de la communauté de communes avant le 31 décembre 2016. De quoi s'agit ? De réfléchir et d'agir - dans la concertation et le débat entre îliens- à des transferts de compétences entre les communes de l'ile et la communauté de communes afin d'être conforme à la loi Notre. Ce transfert n'est pas anodin : le port du Morin, par exemple, à L'épine doit-îl être transféré? Les îliens ont appris qu'il y avait eu un échange entre le maire de l'Epine et le président de la communauté de communes... par la presse ! Les élus communautaires aussi ! Quelle organisation, quel coût, quelle éventuelle économie pour les contribuables ? Les questions sont nombreuses et les réponses - capitales pour notre avenir- à donner aussi !

Ce courrier du préfet est accompagné de cet avertissement: "à défaut de cette mise en conformité avant le 1er janvier 2017, les communautés de communes seraient amenées à exercer la totalité des compétences !"

D'où l'urgence d'échanger des informations et d'initier des débats car l'enjeu est de taille: il en va de la survie des communes de notre île et de leurs services rendus au quotidien !

Le prochain nouveau maire de Noirmoutier en l'Ile, en 2020, sera t'il seulement préposé aux mariages et à l'inauguration des chrysanthèmes ?

 

Sans souci de transparence, Noël Faucher a refusé et refuse toujours de transmettre la lettre du préfet aux élus de l'opposition au sein de la Communauté de communes. Il refuse également d'initier le moindre débat sur la commune de Noirmoutier : pas d'inscription au conseil municipal du 18 octobre, ni au sein du conseil communautaire du 20 octobre. Pour lui, les élus et les îliens n'ont pas à être informés, donc encore moins à exprimer leur point de vue, et bien évidemment à être consultés !

Ne pas être transparent et ne pas débatte c'est toujours du temps de gagner... jusqu'au 31 décembre prochain !

Cette stratégie politicienne, ce mépris par rapport aux iliens et cette irresponsabilité suffisent.

Notre île a désormais besoin d'une autre gouvernance, transparente, responsable et ouverte au dialogue, notamment avec tous les acteurs économiques, l'ensemble des élus et surtout l'ensemble des îliens.

 

Face à cette urgence, nous demandons à tous les îliens sans exception - quelque soient leurs idées politiques - de se mobiliser pour défendre l'intérêt de notre île, comme ils l'ont si bien fait l'année dernière pour éviter que notre île soit forcée de se marier avec une partie du continent ! La encore c'était parait-il le préfet qui devait décider de tout... et au final ce sont les îliens qui ont eu le dernier mot !

Nous lançons donc cet appel solennel et urgent pour une nouvelle mobilisation républicaine au seul service de notre île tout en regrettant vraiment d'être obligés de le faire !

 

Catherine Berthet, François-Xavier Chevillard et Jean-Michel Laurence