Accueil

Régalez vous !!!

Télécharger le document entier en PDF ICI

 

 

Numéro 5

 

 

 

VIENT DE SORTIR

 

Intervention de Jean-Michel Laurence, sur le rapport d'orientations budgétaires (conseil communautaire le 17 novembre 2016)

 

Merci M. le président pour votre présentation. Chers collègues, il me semble important que nous débattions sereinement sur cette question.

 

- Mes premières observations portent sur ce qui figure dans ce rapport et notre opposition sur des questions que je qualifierais d'habituelles (je ne désespère pas de convaincre certains d'entre vous sur la pertinence de mon propos):

 

LA TEOM

- La taxe d'enlèvement des ordures ménagères rapporte 3,16 M d'euros. Je propose chaque année depuis 2014, qu'une part du résultat (la moitié) soit directement affectée aux iliens pour les récompenser de leurs efforts en matière de tri par une baisse significative de cette taxe. L'autre moitié pouvant être affectée à la réduction de l'endettement.

A quand la baisse de la TEOM?

 

LA PISCINE

- Autre point de désaccord chronique: la piscine. Année après année notre collectivité continue d'assurer la rénovation et le changement d'équipements extérieurs - avec des sommes considérables de plusieurs dizaines de milliers d'euros- qui ne concernent en rien les iliens dont la plupart n'a jamais mis les pieds à Océanile. On pourrait penser que le deal fait avec l'exploitant était le suivant: vous faîtes des bénéfices avec la partie extérieure l'été et en guise de compensation vous prenez en charge le coût de la piscine couverte à l'année. Ce n'est pas le cas puisque la collectivité paie à chaque fois pour la piscine couverte y compris, nous le verrons plus tard ce soir, pour l'ouverture de quelques jours supplémentaires lors des vacances de fin d'année à hauteur de 14.000 euros en lieu et place donc de l'exploitant. L'exploitant a donc le beurre et l'argent du beurre.

Est-ce acceptable que notre collectivité paye sur tout, que l'exploitant n'ait que les avantages et que nous nous n'ayons que des factures à payer?

 

LE ROND-POINT DE LA SALAISIERE

-Autre désaccord déjà exprimé: je suis contre la dépense prévue de 150 000 euros, pour le rond point de la Salaisière tant que le développement de cette zone ne sera pas réenclenché.

Ce n'est, selon moi, pas une priorité et le montant global de cette opération de 300.000 euros me semble beaucoup trop important.

Est-ce une dépense prioritaire?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes secondes observations portent maintenant sur tout ce qui ne figure pas dans ce rapport :

Conseil après conseil, nous découvrons à travers les informations sans débat que vous nous transmettez en fin de réunion, les marchés que vous avez décidé sans l'aval de notre conseil.

Alors que notre conseil communautaire est parfois amené à se prononcer sur une subvention de trois cents euros pour telle ou telle association, vous décidez - sous votre seule signature - d'attribuer des marchés d'un montant global de prés d'un millions d'euros:

Exemples:

1) LE PLAN DE COMMUNICATION DE L'OFFICE DU TOURISME :

Un marché de 208 000 € ht attribué et signé par vous-même à la société LMYR , sans débat préalable, le 25 octobre dernier.

Quel cahier des charges pour ce plan de communication, quels axes de communication? N'est-ce pas le travail du directeur de l'Office de tourisme d'élaborer lui-même ce plan de communication ? Notre directeur de par son expérience et sa connaissance de l'île en a parfaitement la compétence. Je regrette donc que notre conseil communautaire - émanation directe de notre population - n'ait pas été le théâtre d'un échange sur ce sujet.

 

2) LE BUDGET DE L'OFFICE DE TOURISME: on apprend dans le rapport d'orientations budgétaires qu'il est en augmentation. Quels sont les postes e dépenses les plus importants? Je précise la question: combien de centaines de milliers d'euros ont été attribués depuis 2008 à l'entreprise nantaise LMYR souvent seule candidate à ces marchés ? Quel est le montant global des factures payées à LMYR par notre collectivité année après année?Quelle est la part précise de cette prestation extérieure dans le budget de l'OT?

 

 

3) L'IMPRESSION DES PUBLICATIONS

-Même chose pour le marché concernant l'impression des publications de l'Office de tourisme, émis le 8 novembre dernier. Pourquoi ne pas initier un débat sur ce marché afin d'éclairer notre conseil et à travers lui notre population?

 

4) LA CONSTRUCTION DE LA DECHETERIE PROFESSIONNELLE AUX MANDELIERS

Ce marché a été émis le 10 novembre dernier pour un montant estimé de 550.000 euros hors taxe. La décheterie est telle saturée? Il y a eu des études préalables lancées en 2015 ( impacts, les sols.....): quand notre conseil a t'il reçu une information sur ces études?

Notre conseil serait mieux éclairé avec la présentation du cout global du projet intégrant les études préliminaires dépensées les années précédentes et les couts de fonctionnement à venir les années suivantes. Quelle est donc la pertinence, le coût global du projet ?.....

 

5) L'ETUDE DE REQUALFICATION DU PARC DES MANDELIERS

Cette étude a été attribuée le 18 octobre dernier pour un montant de 15400 euros HT. Quésaco? Quand est prévu un éclairage de notre conseil et à travers lui de notre population sur ce sujet?

 

 

6) - LA PROGRAMMATION D'ETUDE D'EXTENSION DE LA CDC

Cette étude a été émise le 23 aout dernier pour un montant de 11100 Euros HT. Pour quoi faire? Quelle pertinence, quel coût global du projet, ?.....

 

7) L'ANIMATION DES ATELIERS CITOYENS

Nous apprenons également- par simple information sans débat -que vous avez décidé de payer pour 36.150 euros HT une société parisienne afin d'animer des ateliers citoyens - marché attribué le 21 octobre dernier- et que vous prévoyez une rallonge de 25.000 euros en 2017 sur ce même poste dans le rapport d'orientations budgétaires. Très bien. Cette idée de plus grande proximité avec nos concitoyens nous tient à coeur. Mais j'observe que la pertinence ou non de cette dépense n'a jamais été débattue en conseil.

Avec 60.000 euros ne peut'on pas financer au moins une personne à l'année sur notre île pour effectuer ce travail ou accompagner le travail des élus en charge de l'executif c'est à dire le vôtre ?

 

Devons-nous reproduire l'erreur qu'a été - sur la forme et le fond - l'étude sur la mutualisation des services confiée, malgré notre opposition prémonitoire, à une autre entreprise parisienne - qui a couté 100.000 euros synonyme trés concrètement - nous le savons tous ici- de gaspillage ou à minima de dépense inconsidérée ?

 

8) LA RENOVATION DE LA MAISON POUR L'EMPLOI

Marché émis le 20 juillet et attribué le 2 novembre dernier. Montant: 263000 euros HT pour huit postes allant de la démolition à la peinture.

 Ce bâtiment est-il si dégradé à ce point? Quelle pertinence, quel coût global du projet et quelle date de consultation de notre conseil sur cette question? .

 

9) LE TRANSFERT DES COMPETENCES.

Dans ce que l'on ne voit pas, il y a - enfin - toutes les compétences communales qui pourraient être transférées à la Communauté de communes avant le 31 décembre prochain et qui n'ont pas été du tout anticipées. Comme je l'ai déjà dit mardi en conseil municipal de Noirmoutier, pour information, la commune de Challans a décidé dès le 14 décembre 2015 de transférer ses compétences en matière d'urbanisme à l'intercommunalité. Pourquoi n'arrive t'on pas à anticiper comme nos voisins?

 

Je pose ces questions mes chers collègues pour enrichir notre débat et afin d'éclairer notre conseil et à travers lui notre population.

Sur ce que l'on voit et ce que l'on ne voit pas.

 

Un peu, si vous voulez , comme un iceberg dont on aperçoit le volume réduit en surface tout en ignorant son exacte profondeur, la face cachée de l'iceberg.

 

D'où mes questions précises afin d' obtenir des réponses qui le seraient tout autant. Je vous remercie.

 

Intervention JM. Laurence conseil municipal du 15 novembre 2016

Sur Débat d'orientations budgétaires

 

Ce rapport d'orientations budgétaires a fait l'objet d'un examen en commission finances le 7 novembre dernier.

Cette commission présidée par Mme Annie Devineau, que j'ai remercié pour la précision de sa présentation et de son analyse, cette commission s'est tenue en présence de mesdames Leboeuf, Varnajo, Dion, et Messieurs Gendron, Bugeon et Perrocheau, assistés par Mme Colin, notre directrice générale des services. Tous les 9, en votre absence monsieur le maire, nous avons pu décortiquer, dans le calme et la sérénité, la réalité de ses orientations budgétaires et faire un tour d'horizon large sur nos finances avec pragmatisme et sérieux.

Quels sont les écueils que nous avons noté:

1) suite à un dysfonctionnement propre à l'organisation de vos services ('il n'y a plus de responsable des finances depuis septembre dernier- pb qui est ,vous le reconnaitrez, de votre seule responsabilité en terme d'anticipation et de réactivité - il manquait dans les documents mis à notre disposition des données chiffrées et nous avons noté des approximations en terme de pourcentage.

2) le deuxième écueil est lié au transfert de compétences possibles vers la Communauté de communes, un transfert à décider avant le 31 décembre qui n'a hélas pas été anticipé non plus depuis l'été dernier et qui aura forcément un impact ou même plusieurs sur notre budget communal. Pour info, la commune de Challans a procédé au transfert de sa compétence "urbanisme" le 14 décembre 2015.

 

Comme il a été dit lors de cette commission : "nous avons ainsi un peu de mal à nous projeter"

 

Les grandes lignes sont pourtant simples et ont parfaitement été étudiées et résumées :

Depuis 2012, nos recettes baissent tandis que nos dépenses augmentent.

Il y a un delta de 6 points sur quatre ans avec un effet de ciseaux assez inquiétant. La commune a pu s'en sortir ces dernières années par la vente de nos biens communaux: les affaires maritimes, les Sorbets, le souk. mais désormais il n'y a plus de cessions à faire. Le couperet tombe donc aujourd'hui. Il va donc falloir sérieusement changer de logiciels à propos de nos dépenses et nous sommes assez inquiets.. Tel est la conclusion de ce travail en commission que je partage totalement.

J'ajouterai que notre budget est pour l'instant présenté en déséquilibre avec des dépenses en investissement supérieures à nos recettes mais comme vous avez fait un emprunt d'1, 6 Millons d'euros en 2016, le report sera au final positif avec une affectation de 390 000 € pour compenser les dépenses.

 

Chacun appréciera le fait qu'un emprunt serve à équilibrer un budget...

 

Fort heureusement nous enregistrons 1 millions d'euros de recettes grâce à nos campings. autre bonne nouvelle: le côut des emprunts est actuellement trés bas. mais nous devons néanmoins changer de logiciels en matière de dépenses. Qu'est ce que cela veut dire ? je le souligne depuis plus de deux ans: éviter les gaspillages d'argent public, maîtriser vraiment chaque dépense et faire les bons choix en terme de dépenses.

Eviter les gaspillages cela veut dire trés concrètemenrt ne plus jeter d'argent par la fenêtre ou vivre au dessus de ses moyens: Un détail certes mais qui a valeur d'exemple et qui révèle un train de vie qui ne devrait pas être celui de notre commune: 6645 euros ont été dépensés cet été et payés à une entreprise de restauration de la région nantaise pour faire manger les artistes programmés lors des trois concerts des musicales. C'est un montant que n'importe quel professionnel du spectacle ne peut trouver que délirant. : 6645 €en frais de restauration pour trois concerts !

 

Je propose de demander à nos amis des saveurs de l'ile d'ouvrir quelques huitres de Noirmoutier pour nos prochains rendez-vous musicaux s'il y en a. Un accueil à la noirmoutrine. Pour information , ce même budget de 6645 € correspond à l'ouverture de 1329 douzaines d'huitres correctes (puisque à 5 euros la douzaine, le prix moyen d'une douzaine d'huitres sur notre île).

 

Plus généralement à propos des musicales, la question se pose trés clairement sur sa poursuite: faut il continuer à depenser 120.000 euros pour trois concerts l'été ? La maitrise de nos dépenses doit se faire en posant cette rélexion.

En trois jours est dépensé pour la culture beaucoup plus que la programmation à l'année des Salorges, ce qui ne vous empêche pas d' affirmer dans votre rapport - alors que j'apporte la preuve contraire - que, je vous cite " la politique culturelle sera renforcée au bénéfice des résidants à l'année", ce qui est concrètement faux..

 

- Autre dépense fastueuse: 67999 € de locations pour les illuminations de Noël, ce qui fait une dépense de 15€ pour chaque noirmoutrin. N 'y a t'il pas une solution plus pérenne, sur plusieurs années, afin dé réduire le coût de cette prestation qui n'apparait pas comme prioritaire pour beaucoup de Noirmoutrins dans le besoin?

 

Je passe également sur les marchés qui ont été attribués pour la rénovation des Lutins pour un montant de 1 658 619 euros qui n'englobe pas le mobilier qui fera l'objet d'une rallonge.

Aucun artisan de notre île n'est hélas concerné par cette attribution de marchés - je le regrette - des marchés qui ont des montants qui laissent songeurs de nombreux professionnels de notre île: 286 377 € d'électricité, 239.452 € de plomberie et sanitaires; 91 000 € d'équipements de cuisine, etc. Beaucoup de Noirmoutrins comme moi souhaiteraint connaitre le détail précis de ces marchés afin de pouvoir apprécier la pertinence de ces dépenses..

 

Je concluerais mes observations sur le manque de rigueur et de précision de vos orientations budgétaires. Une dernière illustration: cela fait des années que vous nous proposez régulièrement l'épicerie sociale comme un des axes prioritaires de votre action dans tous les rapports d'orientations budgétaires.

Des annonces non suivies d'effets. Car tout le monde s'accordera ici que l'épicerie sociale n'a jamais ouvert ses portes. Au point que l'on a déjà trouvé un nom à poser sur son éventuelle devanture, si , un jour, elle ouvre finalement ses portes.

Je vous suggère ce nom...: "l'arlésienne".

voilà les simples observations que je souhaitais formuler

 

Régalez vous !!!

Télécharger le document entier en PDF ICI

 

 

 

 

 

VIENT DE SORTIR

 

Situation d'urgence : appel à tous les îliens !

 

Un fait important se trame en ce moment sur l'île dans l'opacité totale et sans l'aval des îliens.

Nous nous devons d'en informer notre population

Cela peut paraître compliqué mais ne l'est pas du tout. Et cela concerne grandement notre avenir.

L'histoire commence par un mystérieux courrier reçu en juillet dernier par le président de la communauté de communes et émanant du préfet de Vendée: ce dernier l'informe de la nécessité de mettre en conformité le statuts et les compétences de la communauté de communes avant le 31 décembre 2016. De quoi s'agit ? De réfléchir et d'agir - dans la concertation et le débat entre îliens- à des transferts de compétences entre les communes de l'ile et la communauté de communes afin d'être conforme à la loi Notre. Ce transfert n'est pas anodin : le port du Morin, par exemple, à L'épine doit-îl être transféré? Les îliens ont appris qu'il y avait eu un échange entre le maire de l'Epine et le président de la communauté de communes... par la presse ! Les élus communautaires aussi ! Quelle organisation, quel coût, quelle éventuelle économie pour les contribuables ? Les questions sont nombreuses et les réponses - capitales pour notre avenir- à donner aussi !

Ce courrier du préfet est accompagné de cet avertissement: "à défaut de cette mise en conformité avant le 1er janvier 2017, les communautés de communes seraient amenées à exercer la totalité des compétences !"

D'où l'urgence d'échanger des informations et d'initier des débats car l'enjeu est de taille: il en va de la survie des communes de notre île et de leurs services rendus au quotidien !

Le prochain nouveau maire de Noirmoutier en l'Ile, en 2020, sera t'il seulement préposé aux mariages et à l'inauguration des chrysanthèmes ?

 

Sans souci de transparence, Noël Faucher a refusé et refuse toujours de transmettre la lettre du préfet aux élus de l'opposition au sein de la Communauté de communes. Il refuse également d'initier le moindre débat sur la commune de Noirmoutier : pas d'inscription au conseil municipal du 18 octobre, ni au sein du conseil communautaire du 20 octobre. Pour lui, les élus et les îliens n'ont pas à être informés, donc encore moins à exprimer leur point de vue, et bien évidemment à être consultés !

Ne pas être transparent et ne pas débatte c'est toujours du temps de gagner... jusqu'au 31 décembre prochain !

Cette stratégie politicienne, ce mépris par rapport aux iliens et cette irresponsabilité suffisent.

Notre île a désormais besoin d'une autre gouvernance, transparente, responsable et ouverte au dialogue, notamment avec tous les acteurs économiques, l'ensemble des élus et surtout l'ensemble des îliens.

 

Face à cette urgence, nous demandons à tous les îliens sans exception - quelque soient leurs idées politiques - de se mobiliser pour défendre l'intérêt de notre île, comme ils l'ont si bien fait l'année dernière pour éviter que notre île soit forcée de se marier avec une partie du continent ! La encore c'était parait-il le préfet qui devait décider de tout... et au final ce sont les îliens qui ont eu le dernier mot !

Nous lançons donc cet appel solennel et urgent pour une nouvelle mobilisation républicaine au seul service de notre île tout en regrettant vraiment d'être obligés de le faire !

 

Catherine Berthet, François-Xavier Chevillard et Jean-Michel Laurence

 

 

INFOS

Prochain Conseil Municipal

le Mardi 13 Décembre 2016

19h00

 

Le Canard de l'Ile N° 5

 

 

Retrouvez nous sur FaceBook

Page Alternance Noirmoutier

et...Partagez avec vos amis !!!

Liens Utiles

Commune de Noirmoutier

Communauté de communes

de L'ile de Noirmoutier

Conseil Général de Vendée

Région Pays de Loire

www.toplien.fr

france-politique.fr